Portraits d'engagés à l'Ufcv

Témoignages de salarié

Témoignages de salariés

  
Romain Maguer
Directeur adjoint d'un accueil de loisirs

Romain est Directeur adjoint de l’accueil de loisirs de l'école des Carrois, à Fontaine-lès-Dijon. Il fait partie des salariés de l’Ufcv à s’être porté volontaire pour encadrer les enfants des personnels indispensables à la gestion du Covid-19. Découvrez son témoignage. 

 

Comment cela s’est-il passé suite à l’annonce des mesures de distanciation sociale ? 

Peu de temps après l’annonce des mesures de confinement, la Responsable Animation Territoriale de l’Ufcv en Bourgogne-Franche-Comté a lancé un appel à volontaires pour assurer l’ouverture en service minimum des accueils de loisirs sur le territoire, afin de garder les enfants du personnel indispensable à la gestion de l’épidémie. J’ai donc décidé de me porter volontaire.

 

J’ai commencé à travailler le 1er avril, en binôme avec ma collègue Alexandra. Le principe est le même que les journées scolaires : des enseignant·es sont présent·es pour faire cours aux enfants, et nous, nous encadrons les temps périscolaires et la pause du midi, à l’exception du mercredi où nous avons les enfants toute la journée. 

 

Comment vous organisez-vous avec ta collègue, en cette période particulière ?

Dès le départ, nous avons mis en place les règles d'hygiène strictes pour nous protéger et protéger les enfants et leurs familles. Nous appliquons les gestes barrières, les enfants aussi, et nous désinfectons la salle et le matériel plusieurs fois par jour. La salle est entièrement nettoyée chaque soir. 

 

Avec ma collègue, nous sommes très complémentaires. Elle apprécie beaucoup les activités artistiques, moi je suis plutôt sportif. Nous faisons beaucoup d’activités manuelles avec les enfants, car le rapport au temps et à l’espace est particulièrement intéressant sur ce type d’animations. Cela permet à chacun de s’évader. 


Comment réconforter les enfants préoccupés par la situation de leurs parents ?

De temps à autres, les enfants sont perturbés. Avec ma collègue, nous privilégions le côté ludique ; nous diversifions au maximum les activités et les ressources proposées aux enfants pour leur faire passer un bon moment et leur changer les idées. À l’Ufcv, les enfants sont acteurs de leurs temps de loisirs : ce sont eux les fers de lance ; ils nous proposent ce qu’ils ont envie de faire et nous nous adaptons. Nous faisons en sorte qu’ils se sentent en harmonie avec tout ce qu’il se passe au sein de l’accueil. 

 

J’ai constaté que les enfants parlent de la situation plus facilement sur le temps du midi. C’est le moment où ils sont le plus demandeurs et où les questions peuvent se poser. Alors on les rassure, on leur répond avec des mots d'enfants et des mots d'espoirs. 

 

Quel âge ont les enfants qui fréquentent l’accueil de loisirs ?

Nous accueillons des enfant de 6 ans, 2 enfants de maternelle et des enfants de 8-9 ans. Généralement, nous accueillons entre 2 et 4 enfants chaque jour.
 

Ce n’est pas difficile de gérer ces différentes classes d’âge en même temps ?

Étonnement, les enfants ont su beaucoup jouer entre eux. Dans ma vie professionnelle, j’ai pu constater que des disparités d’âge trop importantes nuisent parfois au collectif. Mais là ce n’est pas le cas ; je n’ai pas le sentiment qu’il y a plusieurs tranches d’âge. Les différences physiques et en réflexion sont visibles bien sûr, mais nous n’avons eu aucun souci à faire adhérer les enfants à nos propositions jusqu’à présent. Je ne sais pas si c’est lié à la situation… mais il y a un vrai esprit de groupe entre eux. C’est super, parce que ça nous permet d’avoir une belle cohésion entre enfants et animateurs !

 

À titre personnel, comment te sens-tu ? 

J’alterne entre les moments où je suis plein d'espérance pour la suite, et des phases d’inquiétude. Tous les jours, je me réjouis néanmoins d'être en forme et en bonne santé. Aller travailler est une soupape pour moi, car je suis confiné seul. En étant en contact avec les enfants, on doit être en protection et les sécuriser avant tout. Quand je suis auprès  d’eux, je mets mes doutes de côté, je suis présent à 100% et je fais mon maximum pour leur donner le sourire. 

 

J’espère que mes collègues de l’Ufcv sont eux aussi en bonne santé et gardent le moral, c’est le plus important.

Les vacances approchent. Comment cela va-t-il s’organiser ?

Pendant les vacances, nous travaillerons chacun une semaine avec un autre binôme. Cela nous permettra de prendre quelques jours, mais surtout les enfants garderont leurs repères puisqu’ils connaîtront au moins un animateur quand ils viendront à l’accueil. Nous avons créé des liens avec eux, donc c’est important de rester présents. Depuis le départ, le parti pris de la Responsable Animation Territoriale de l’Ufcv était de stabiliser l’équipe pour créer une cohésion, tenir dans la durée et donner des repères solides aux enfants. 



Merci à Romain pour son engagement en cette période particulière, ainsi qu'à l'ensemble des animateurs et animatrices mobilisé·es au sein des accueils de loisirs de l'Ufcv !