Portraits d'engagés à l'Ufcv

Portraits d'engagés

Portraits d'engagés

  
Axelle Ropital
Volontaire en Service Civique

Axelle est volontaire en Service Civique à l’Ufcv, au sein de la Maison des Jeunes et de l’accueil de loisirs de Montdidier (80) où elle sensibilise les enfants à l’écologie et au zéro déchet. Depuis l’annonce du confinement, sa mission a évolué pour prendre en compte les nouvelles consignes sanitaires liées au Covid-19. Elle raconte. 

Qu’est-ce qui t’a amenée à te lancer dans l’expérience Service Civique ?


Étant en réorientation scolaire, je voulais profiter de mon temps libre pour me rendre utile aux autres.
Je me suis donc renseignée sur les missions que proposait le Service Civique. Quand j’ai lu la description et les attentes de la mission civique « Manger Bouger Moins de déchets », j’ai tout de suite su que j’allais pouvoir être utile. Sensible aux problématiques écologiques et environnementales, j’ai pris cette mission très au sérieux !

En quoi consistait ta mission de Service Civique initialement ?


Les objectifs principaux de ma mission sont la réduction des déchets et la sensibilisation à l’écologie dès le plus jeune âge.
Initialement, je travaillais à la Maison des Jeunes de Montdidier, un lieu où les jeunes à partir de 11 ans peuvent venir jouer, lire, discuter… et à l’accueil de loisirs.

 

Avec mon binôme, nous avons réalisé des jeux basés sur les questions environnementales, que nous avons ensuite proposé aux enfants de l’accueil de loisirs. Par exemple, nous avons présenté aux enfants une animation sur le recyclage sous forme de relais, des créations de poubelles de tri ainsi que des quizz.  

 

Comment as-tu réussi à adapter ta mission face à la crise sanitaire, et que fais-tu aujourd’hui pour rester utile ?


J’ai la chance d’être entourée par une super équipe d’animation et par une tutrice très investie dans la continuité de ma mission, donc l’adaptation n’a pas été difficile
: j’ai eu toutes les recommandations et les directives nécessaires ! 

 

Pour rester utile, je réalise des fiches activités ou des tutoriels vidéo à destination des enfants. Je leur apprends, par exemple, comment réaliser un mangeoire pour les oiseaux avec une bouteille en plastique, un dragon avec des boîtes d’œufs ou bien encore un range crayon avec des rouleaux en carton ! Ces vidéos sont gratuites et à regarder sans modération sur les réseaux sociaux. Pendants les vacances d’avril, je me suis aussi rendue deux jours au centre de loisirs pour aider l’équipe dans la garde d’enfants du personnel soignant.

 

Comment vis-tu l’évolution de ta mission ?


Je ne pense pas que le confinement soit un frein à ma mission civique. Au contraire, j’apprends une nouvelle façon de travailler : le travail à distance et seule. Cela me permet d’acquérir beaucoup d’autonomie.
Mais évidemment, j’ai hâte de retrouver toute l’équipe afin de mettre en place des nouveaux projets !

 

 

Que dirais-tu à une personne qui hésiterait à se lancer dans l’aventure Service Civique ?


Je lui dirais que
le Service Civique est une opportunité unique dont il faut profiter ! Il n’y a que des choses positives à en tirer.
C’est une expérience que je ne regrette pas du tout, et au contraire, si je pouvais refaire un Service Civique je le ferais sans hésiter ! Ce dispositif nous donne la chance de découvrir le secteur de notre choix et surtout d’acquérir des compétences qui nous étaient inconnues.

 

 

Est-ce que tu as d’autres projets en lien avec l’animation ?


L’animation était un domaine très peu connu pour ma part, mais grâce à mon Service Civique, j’ai eu l’occasion de découvrir un secteur qui m’intéresse beaucoup et qui m’a apporté de la confiance en moi et de l’assurance !
En parallèle de mes études, je souhaiterais continuer dans l’animation durant les vacances scolaires.

 

Le mot de la fin ?

Je souhaiterais remercier toute l’équipe qui m’a encadrée et sans qui l’aventure n’aurait pas été possible. Merci à l’Ufcv, à l’équipe d’Enfance Jeunesse, à ma tutrice et à mon binôme de mission ! 


Merci à Axelle pour son engagement, ainsi qu'à l'ensemble des jeunes volontaires en Service Civique, mobilisé·es pour faire vivre les valeurs de l'Ufcv durant cette période particulière.