Ufcv - Actualités

Actualités

Les Relais d’assistant·es maternel·les de l’Ufcv à Marseille

posté le 07 avril 2021

Dans : PACA


À Marseille, l’Ufcv tient en gestion 4 relais d’assistant·es maternel·les (plus connus sous le nom de « RAM »). Coup de projecteur sur ces lieux précieux, où parents et professionnel·les de la petite-enfance se croisent.


Au service de l’intérêt général 

Les RAM ont pour vocation de faciliter le rapprochement entre les familles et les professionnel·les de l’accueil des jeunes enfants. Leurs missions sont encadrées par une circulaire de la CNAF. 

Services publics, entièrement gratuits et neutres, ils sont avant tout un lieu d’information, de dialogue et de partage autour de l’enfant. À Marseille, l’Ufcv est soutenue par la CAF, la commune et le Conseil départemental pour faire vivre ces espaces d’accueil, au plus près des habitant·es.

Marine Féré, responsable du RAM des 1er et 2ème arrondissements de Marseille, considère que la notion de service aux usagers est centrale dans son travail : « Au sein des RAM, une chouette relation se tisse avec nos publics. Dans ce lieu, l’enfant, son accueil, son bien-être, est au cœur de nos préoccupations. » 



Le RAM Relais Centre des 1er et 2e arrondissements de Marseille

Informer et accompagner les parents 

Les parents qui se présentent à l’accueil d’un RAM sont généralement à la recherche d’un mode de garde pour leur enfant de moins de 3 ans, mais aussi d’informations. Les équipes de l’Ufcv sont là pour les informer sur les dispositifs existants, les mettre en relation avec des assistant·es maternel·les, mais aussi les accompagner dans leur futur rôle de parents et d’employeurs !

Pour Naomi de Nunzio, qui pilote le relais du 12ème arrondissement de Marseille : 

« La première rencontre avec les parents est toujours un moment privilégié et spécial. Parfois, c’est la première rencontre qu’ils ont pour savoir comment ça va se passer avec leur enfant. C’est très important de les écouter, de les rassurer et de les conseiller. »

Professionnaliser les assitant·es maternel·les 

Les RAM participent également à la professionnalisation des assistant·es maternel·les, « un métier très important, mais qui n’est pas assez valorisé », selon les équipes de l’Ufcv. Pour cette raison, elles ont mis en place des ateliers pédagogiques de jeux et d’éveils qui se déroulent chaque semaine et sont ouverts à tou·tes.



Le RAM du 13e arrondissement de Marseille


« Ces ateliers, c’est ce que je préfère ! Le métier d’assistant·e maternel·le est complexe, il évolue constamment et certain•es professionnel·les ont été formé·es il y a très longtemps. Notre rôle est de les accompagner sur le plan pédagogique et éducatif, et de trouver des moyens de les intéresser à de nouveaux savoir-faire. », raconte Stéphanie Chauché, responsable du tout premier RAM de Marseille dans le 11ème arrondissement. 


Former les assistant·es maternel·les 

Depuis le début de la crise sanitaire, les accueils et les temps collectifs sont suspendus. Face à cette situation, la fine équipe fait montre d’un optimisme à toute épreuve : 

« Le côté positif, c’est que nous avons plus de temps pour accompagner de manière individualisée les parents et les professionnels qui nous sollicitent par téléphone. On profite aussi de cette période pour réactualiser nos fiches pédagogiques, ou encore établir de nouveaux partenariats ! »
explique Nancy Stagnitta, responsable du RAM du 13ème arrondissement.


En début d’année, les quatre salariées de l’Ufcv ont suivi ensemble une formation dédiée aux techniques novatrices autour du livre : de nouvelles connaissances qu’elles pourront partager à leur tour, et une belle manière de préparer la suite ! 


Cet article vous a plu ? Ceux-ci devraient vous intéresser

Découvrez toutes les actualités de l’Ufcv en région PACA
Toulouse : des crèches pour favoriser le retour à l’emploi