Ufcv - Actualités

Actualités

Entretien avec Mireille Dufour, Maire de Trévières

posté le 11 février 2021

Dans : Normandie


Entretien. Mireille Dufour, Maire de Trévières (14) en Normandie a accepté de répondre aux questions de Léa, jeune volontaire en Service Civique à l'Ufcv, revenant sur le partenariat de longue date qui lie sa commune à l'Ufcv.  

 

Comment avez-vous connu l’Ufcv ?

J’ai connu l’Ufcv lorsque j’ai été élue vice-présidente de l’intercommunalité en 2008, car je m’occupais des secteurs scolaire et périscolaire. Je me suis également tournée vers l’Ufcv pour m’aider et m’orienter dans ma recherche de Services Civiques, car je les savais compétents dans le domaine. Depuis, je ne vous ai plus quitté !


Quel était le but de ces recherches de Services Civiques ?

Notre but premier était de créer des liens intergénérationnels, mais également de proposer des activités aux séniors qui font la majeure partie de la population de la commune.

Par ailleurs, notre volonté était de pouvoir permettre à des jeunes, notamment les jeunes de la ville, de se lancer dans le monde des collectivités, de voir comment elles fonctionnent mais surtout de leur donner une chance et une expérience professionnelle !

En ce sens, c’était très intéressant de travailler avec l’Ufcv, car votre association propose aussi bien des actions pour les jeunes que pour les séniors ; elle est dans la même démarche intergénérationnelle.


Que vous apporte ce partenariat avec l’Ufcv ?

Le fait que l’association soit en lien avec des personnes ayant de grandes valeurs humaines et que le cadre soit rassurant, notamment sur les aspects administratifs et juridiques, nous donne toute confiance et nous permet de ne pas être seuls face à ces projets ambitieux !

Le lien humain que ce partenariat porte est très intéressant. Étant l’une des premières collectivités où l’action Inter’Age a été mis en place pour les séniors, le lien entre l’Ufcv et la commune n’en n’est que plus fort !


Pouvez-vous dire en quelques mots ce qu'est Inter’Age ?

Inter’Age est une action menée par l’Ufcv, qui permet aux séniors (mais pas que !) vivant à Trévières de se retrouver autour de différents ateliers. C’est un projet que je trouve excellent, qui permet à tou·tes de pouvoir se rencontrer et échanger : il n’y a rien de mieux !


Quel avenir envisagez-vous pour ces actions ?

Nous espérons pouvoir faire profiter d’autres jeunes de ces opportunités. Je souhaite mettre en place d’autres ateliers, en plus de renforcer ceux qui existent déjà (quand cela sera possible !). Par exemple, la jeune génération est très à l’aise avec l’informatique, aussi nous voulons développer des ateliers à destination des aîné·es, pour réduire la fracture numérique.

Nous allons également tout mettre en œuvre pour mettre des locaux rénovés à disposition, dans le but de créer un endroit ouvert à tou·tes. Un lieu de jeux, de partage, de convivialité… où plus personne ne pourra s’ennuyer de son côté !

Nous aimerions enfin que notre nouveau minibus soit encore plus utile pour diverses sorties, mais aussi pour aller à la rencontre et partager des moments d’échanges avec les plus jeunes, au sein du local ado, de l’accueil de loisirs ou avec les plus petits.


Et pour la suite avec Ufcv ?

J’aspire à continuer de travailler autour de cette bonne dynamique ! J’espère que nous pourrons imaginer d’autres projets ensemble autour de l’intergénérationnel. La commune et moi-même sommes ouverts à toute proposition : nous sommes prêts à oser ! Notre partenariat avec l’Ufcv se résume presque à une envie commune de vouloir offrir du bonheur et des possibilités à nos jeunes et à nos séniors.

Avez-vous des souvenirs marquants à partager ?

Les ateliers cuisine sont formidables ! De plus en plus de monde s’y retrouve pour cuisiner et partager un repas autour d’une grande table conviviale. Trévières compte des retraités cuisiniers, et cela leur permet de continuer leur passion tout en apprenant à d’autres. Le mélange des différentes cultures culinaires est très sympathique.

Il y a également ces moments que l’on ne pensait pas réalisables, et que nous n’aurions jamais imaginés sans nos jeunes volontaires. Par exemple, emmener des personnes âgées et à mobilité réduite à la pêche : il fallait oser ! C’est une très belle image, de voir ces jeunes accompagner nos séniors sur des activités qu’ils n’ont jamais faites ou dont ils ne se croyaient plus capables ! C’en est assez émouvant.


3 mots pour définir la relation entre l’Ufcv et votre commune ?

Ce n’est pas évident de trouver les mots justes, qui se suffiront à eux seuls, mais je dirais : la relation humaine, presque amicale entretenue, l’écoute (des deux côtés) et le dynamisme qui est toujours présent !