Portraits d'engagés à l'Ufcv

Portraits d'engagés

Portraits d'engagés

  
Guillaume Costa
Volontaire en Service Civique

Guillaume est volontaire en Service civique à l’Ufcv. Dans son portrait, il évoque les contours de sa mission, les opportunités à saisir et l’importance de la relation entre volontaire et tuteur. 

Il revient également sur sa volonté de se rendre utile aux autres et ses engagements personnels au sein de la Protection Civile et du SAMU.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Guillaume Costa, j’ai 17 ans et j’habite à Saint-Vit, près de Besançon. Après avoir suivi des études pour devenir menuisier chez les compagnons du Tour de France, j’ai démarré un Service Civique à l’Ufcv en septembre dernier. Sur mon temps libre, je suis bénévole à la Protection Civile depuis bientôt deux ans !

En quoi consiste ta mission à l’Ufcv ?

À l’Ufcv, j’exerce la mission d’« Ambassadeur de l’engagement ». Concrètement, je travaille sur deux projets : tout d’abord, je réalise des interviews afin de recueillir les témoignages de jeunes et moins jeunes engagé.es à l’Ufcv et au sein d’autres structures. Le but est de les diffuser ensuite pour donner envie de s’engager !

Je participe également à la mise en place d’un dispositif de binôme entre les bénévoles de l’Ufcv et des bénéficiaires de l’association (par exemple, des séniors isolés ou des personnes en situation de handicap). Dans un premier temps, ce seront les membres du Comité régional qui s’engageront pour accompagner ces publics. L’objectif est de favoriser les liens sociaux !

Qu’est-ce qui t’a amené à te lancer dans l’expérience Service Civique ? 

Je me suis lancé dans le Service Civique pour me rendre utile aux autres et m’engager au sens large, dans une mission qui sorte de mes actions bénévoles habituelles et de mes objectifs professionnels. 

Pourquoi à l’Ufcv ? Parce que l’animation me botte beaucoup et que je voulais voir comment marchait une association qui œuvre dans ce domaine ! Je ne connaissais pas l’Ufcv avant mes recherches pour le Service Civique, et j’ai également été attiré par l’offre de mission. J’ai un peu touché au montage vidéo, notamment au cours d’ateliers de montage au collège, donc j’ai vu cette offre comme une bonne opportunité !

Comment adaptes-tu ta mission face à la crise sanitaire, et que fais-tu aujourd'hui pour rester utile ? 

Ma mission a été très impactée par le reconfinement. Actuellement, je suis en télétravail à temps plein et je ne vais plus à la délégation. Mais cela n’est pas un problème, car je suis bien accompagné par mon tuteur, qui est disponible et que je peux contacter en cas de besoin. Nous avons également une réunion obligatoire à chaque début et chaque fin de semaine.

Actuellement, je vais commencer à travailler sur des interviews autour de la thématique du secours, pour valoriser le travail et l’engagement de plusieurs associations du Doubs. C’est un sujet qui me passionne et qui a une résonnance particulière en ce moment, donc c’est une bonne manière de continuer à me rendre utile pendant la crise. 

Sur le plan personnel, j’ai pendant le premier confinement été régulateur au SAMU. Cela signifie que je répondais aux appelants qui contactaient le 15. Je continue de le faire actuellement pendant les week-ends et jours fériés !

Que dirais-tu à une personne qui hésiterait à se lancer dans un Service Civique ? 

Je lui dirais d’y aller ; c’est une expérience de ouf, vraiment très enrichissante ! Ce qui me plaît tout particulièrement, c’est la relation qui se crée avec le tuteur. Avoir une personne disponible pour t’accompagner et répondre à tes questions, c’est important dans une expérience bénévole. À l’Ufcv, mon tuteur est vraiment là quand j’ai besoin ; il me guide, pas seulement pour mon Service Civique mais pour ma vie future !

Quels sont tes projets pour la suite ?

À la fin de ma mission de Service Civique, qui va durer 6 mois, je souhaite passer le concours pour devenir gendarme. 

J’ai également passé la première partie de mon Bafa il y a une semaine grâce à l’Ufcv qui finance mon cursus.
Si la situation sanitaire le permet, je dois partir en séjour de vacances en février prochain, toujours avec l’Ufcv, et ensuite passer mon approfondissement. J’ai vraiment adoré l’expérience de ce premier stage, donc j’ai hâte de voir ce que la suite me réserve !

Le mot de la fin ? 

Merci à l’Ufcv de Besançon et à mon tuteur ! Je suis très content de cette expérience qui démarre !

Ce portrait vous a plu ? Ceux-ci pourraient également vous intéresser :

Découvrez le portrait d'Axelle Ropital, volontaire en Service civique
Découvrez le portrait de Gaëtan Canevet, volontaire en Service civique