Portraits d'engagés à l'Ufcv

Portraits d'engagés

Portraits d'engagés

  
Jean-Marc Mahé
Administrateur, membre du bureau et adhérent agréé à l’Ufcv

Pouvez-vous présenter en quelques mots ?

J’ai 53 ans. Après des études de droit et d’histoire, j'ai été formé comme Instituteur à l’École normale primaire. J’ai exercé 16 ans dans l’Éducation nationale notamment en tant que directeur d’école primaire.
En parallèle, mon engagement bénévole dans l’animation m’a amené à créer « Vacances Évasion », structure qui organise des séjours de vacances et dont je suis aujourd’hui le Directeur.
Après une période de mise en disponibilité de 10 ans, j’ai quitté l’Éducation Nationale en 2011 pour me consacrer entièrement à cet engagement et à la direction de mon association.
Si j’étais une citation : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point », car on ne peut avancer sans une légère douceur dans ce que l’on met en place, pour emmener les autres.

Comment avez-vous découvert l’Ufcv

À 17 ans, par l’intermédiaire d’amis qui passaient le diplôme d’animateur chez un adhérent de l’Ufcv, j’ai eu l’occasion de passer mon Bafa et c’est lors de mon approfondissement 2 ans plus tard que j’ai eu mon premier contact avec l’Ufcv.
Ce stage a été décisif dans mon parcours avec l’Ufcv. Je m’y suis retrouvé dans des valeurs humanistes et y ai rencontré des personnes qui m’ont marqué et motivé dans la construction de mon engagement.
Mon engagement auprès de l’Ufcv s’est construit au fil du temps, j’ai continué à animer des stages Bafa tout en poursuivant mon parcours d’enseignant.
Intégré à l’équipe d’instructeurs de l’Ufcv dès 1984, je me suis investi assez rapidement au Comité départemental Ufcv de l’Hérault, j’ai ensuite intégré le Comité régional de l’Ufcv Languedoc dont j’ai pris la présidence. C’est à ce moment-là que m’est venue l’idée d’un engagement plus important et national. En 1994, je suis entré au Conseil d’administration au sein du collège d’instructeurs, je suis ensuite devenu adhérent en tant que personne physique, pour être en cohérence avec mon engagement plus global.

Comment se traduit votre engagement au sein de l’Ufcv

Si j’y suis entré par le côté instructeur, aujourd’hui mon engagement se traduit plutôt par une action en direction des mineurs et dans le domaine de l’organisation de séjours, notamment sur un travail de fond apporté sur l’évolution du secteur tant sur les aspects organisationnels que structurels ou prospectifs.
Mon engagement et mon tempérament fédérateur m’ont permis, dans une modeste mesure, de participer à la vie et à l’histoire de l’Ufcv et à certains grands tournants qui ont pu être pris.

Quel est votre meilleur souvenir d’engagé

Les meilleurs souvenirs résident dans les temps de rassemblement, les instants partagés avec les personnes qui font l’Ufcv. Des moments de convivialité indispensables au maintien de l’engagement.
Pour moi l’engagement se caractérise par le plaisir de s’investir, il est essentiel de pouvoir être en harmonie et de se sentir libre lorsque l’on est bénévole.

Que trouvez-vous dans cet engagement

Quand on donne, on ne réfléchit pas aux retours, on sert d’abord une passion. Quelque chose qui fait vibrer et donne envie de s’investir.
Dans l’Ufcv, je retrouve des valeurs qui me ressemblent, notamment sur l’aspect humain.
Je dirai que l’Ufcv fait partie des institutions qui m’ont construit et fait grandir ; elle a participé à l’homme que je suis aujourd’hui.


Que diriez-vous à quelqu’un pour qu’il nous rejoigne

Vous trouverez à l’Ufcv un vrai partage de valeurs.
L’avenir se nourrit d’hétérogénéité et de nouvelles personnes, c’est en emmenant avec nous de nouveaux engagés que nous continuerons à conserver le cap et à faire vivre l’institution.

Pour conclure sur l’engagement, je citerai : « L’homme fait de l’équité et de la justice la base de toutee ses actions » ; toute sa vie, on fait des choix, et pour moi toute décision se doit de respecter la personne de manière équitable, en la plaçant au cœur de tout projet.